La Pastel Brasserie Artisanale d'Alsace

La Pastel <i>Brasserie Artisanale d'Alsace</i>

La Pastel, Bière Artisanale Alsace

Une Bière Alsace qui est très atypique avec une gamme classique et une autre gamme qui sort de l'originalité. L'IPA à la rhubarbe ou la BrotBier réalisé avec la boulangerie "Au Pain de mon Grand-père" de Strasbourg. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, les boulangers fabriquaient de bière et la revendaient. L'ingrédient de la Brotbier est le pain dur. Effectivement nous sommes une recette datant du Moyen-Age. Dans la gamme, nous avons une bière au crémant d'Alsace qui nous donne un peu d'acidité à la bière. Christophe Mouhot créa la brasserie La Pastel en 2014 à Hurtigheim et elle déménage en 2019 à Geiswiller.

Les plantes prophylactiques utilisées pour la bière

Le houblon est une plante brassicole qui développe les arômes et d'autres houblons qui sont amérisants. Son rôle essentiel est de stabiliser, aseptiser la bière. Par contre au Moyen-Age, il utilisait d'autre plantes afin de stabiliser les bières. Ils utilisaient des nombreuses plantes ou épices. La plante, la plus utilisée est la marjolaine. Celle-ci a les vertus les plus roches du houblon. La marjolaine possède des pouvoir afin de la stabiliser et le pouvoir aseptisant. En effet de nos jours, les solutions techniques que nous disposons à stabiliser et les conditions d'hygiène.

Le houblon d'après Hildegarde

C'est pourquoi certains de nos brasseurs, nous propose des bières avec du sureau, de la monarde, des ombellifères, des orties de la Brasserie La Narcose. Essentiellement les brasseries bio comme la Brasserie G'sundgo qui avait élaboré une bière selon les préceptes d'Hildegarde de Bingen. C'est dans le célèbre traité de botanique de l'abbesse bénédictine Hildegarde qui référence à l'utilisation de houblon. Ce traité date de 1070.Elle nous apprend que "Le houblon dessèche et réchauffe mais renferme un peu d'humidité. Il ne vaut pas grand-chose pour l'homme car il accroit la mélancolie de l'âme à la tristesse. Par sa nature échauffante il est nuisible aux viscères. Son amertume combat toutefois certaines fermentations nuisibles dans la boisson auxquelles on l'ajoute, et permet à ces dernières de ce conserver plus longtemps". Certain ses préceptes d'Hildegarde sont parfois difficiles de compréhension mais elle participé au début d’homéopathie en 1070. A lire.