Distillerie artisanale Jos. Nusbaumer

Distillerie artisanale Jos. Nusbaumer

Gin Jos'Berri et Aquavit Aptekarsky de chez Jos.Nusbaumer

Le gin Jos'berri est gin alsacien de montagne de la distillerie artisanale Nusbaumer sans oublier l'Aquavit également Alsace

C'est un Small Batch c'est à dire élaboré en petites séries. Le Gin Jos'Berri fait partie des premium qui révèle un style végétal, résineux et herbacé.

C'est pourquoi lors de la dégustation, les notes dominantes sont le genièvre et la coriandre. L'équilibre se fait par des notes herbacées et végétales. Puis par de légères touches d'agrumes et de fruit comme la prunelle, orange amère, coing et poire qui amènera le côté fruité de ce gin. Les épices seront plus sur du carvi, cumin et la cannelle.

Et finalement, la note racinaire avec le ginseng, le gingembre, la gentiane et pour finir les arômes de réglisse. En bouche vous aurez une longueur finale de rhubarbe.

Aquavit Aptekarsky Jos. Nusbaumer

L'Aquavit Aptekarsky est le premier Aquavit français. Il titre 45° d'alcool et marie le style caractéristique des Aquavits scandinaves. Le nom de cet aquavit fait suite à un voyage du distillateur en mer baltique. C'est l'île de APTEKARSKY qui est l'origine de l'aquavit. Elle se trouve en au large de Saint Pétersbourg sur la mer baltique.

Notre Aquavit est singulier car il est élaboré avec des plantes alsaciennes des Vosges.

Enfin à la dégustation de l'Aptekarsky, il y a des les notes dominantes de carvi et d'aneth. les notes secondaires sont plus fraîche avec l'anis, du fenouil et la coriandre.

Le Schweppes tonic

Afin de bien réussir un bon cocktail, nous vous conseillons de prendre des tonics plus élaborés que le classique Schweppes tonic. De fait le Schweppes est devenue une valeur sure en 1831, année au cours de laquelle elle fut nommée fournisseur officiel de la couronne britannique et autorisée à utiliser les emblèmes royaux dans ses publicités. Cette nomination fut due à la réputation dont jouissait déjà le soda outre-Manche. Son fondateur Jacob Schweppes était en ce temps-là déjà décédé. Nul doute qu’il serait surpris de voir, quelques siècles plus tard, l’héritage qu’il a pu laisser.